Lefa - Popstar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lefa - Popstar

Message par Admin le Mer 3 Mai - 20:56

D'ici le 05.05.2017 un nouveau son de Lefa à été annoncé par ce dernier après un long teasing à base de tof dans un grand bâtiment de Rotterdam au pays-bas (si j'ai bien compris les hashtag). Le titre laisse à penser un sens plutot large. Mais le titre semble avoir été choisit de maniere à paraître banale , ce qui peut laisser la place à une surprise.

Nul doute que cet extrait nous permettra lui aussi de mieux estimer la nature du 2ème album de l'homme-mystère.

Admin
Admin

Messages : 182
Date d'inscription : 25/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://9eme-zone.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lefa - Popstar

Message par Trafalgar Law le Jeu 4 Mai - 20:47

Je viens d'écouter le son sur generations et oui l'instru a ce côté grand public mais c'est bien du kickage, plutôt ambiancant, et pour la nature du 2eme album de Lefa eh bien il y a justement 2 phases qui nous donnent un indice dans le son:

"Trop d'choses à dire pour être une popstar" (le refrain)

"Est-ce que j'risque la prison si mon album est une agression"

En gros il devrait y avoir vraiment beaucoup de kickage et aussi pas mal de sons réfléchis, enfin sans spoil le son est bon, flow assez rapide pour suivre l'instru ambiancante, les rimes a la lefa sont là bref un très bon egotrip qui a sa part de grand public et qui sera peut-être un des tubes de cet album.

Trafalgar Law

Messages : 126
Date d'inscription : 25/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lefa - Popstar

Message par Neil le Ven 5 Mai - 18:31

Encore une très bonne surprise !



Lefa fait vraiment plaisir. Traf a très bien décris globalement ce qu'est le son. Instru bien ambiante et les couplets sans être trop courts, comme on pouvait le reprocher à certains sons de Monsieur Fall, sont bien lourds, flow dynamique (et pas trapesque, yes faut continuer comme ça) avec des phases gentillettes mais cool quand même. "on est en guerre, choisis ton camp". Je noterais aussi qu'il a fait l'effort d'en mettre trois, et non pas deux. Le refrain ne prend pas trop de place et est vachement sympa.

On a donc là un son rap égotrip assez léger et vachement bien, avec une sonorité plus club, sans pour autant forcer dans le variétisme ce qui est une bonne chose car il s'agit d'une mauvaise habitude que la Sexion a adopté depuis L'Apogée...

C'est d'ailleurs là qu'on en vient, alors que le titre pouvait amener à faire peur, il fallait le prendre en sens contraire. Le message du son est très clair : Lefa ne baissera pas son froc pour entrer dans le show buis', il restera Lefa. C'est donc finement joué de choisir ce morceau comme l'un des premiers extraits.

Je n'ai jamais été aussi content des premiers extraits d'albums solos, continue Fallou Very Happy

Neil

Messages : 202
Date d'inscription : 25/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lefa - Popstar

Message par Arthur Marques le Ven 5 Mai - 20:22

Franchement, autant dire qu'il nous a mit la salive à la bouche. Ce troisième extrait confirme l'hypothèse d'un album rap avec les deux premiers extraits. Autant le dire tout de suite, je suis obligé de prendre mon mal en patience pour la sortie de l'album. À mon avis ces trois extraits nous ont aussi montré les trois facettes de l'album :
- Sons très conscients où il se lâche,
- Sons conscients un peu plus ouverts,
- Sons avec instru légère et kickage plus ouvert au grand public.

Arthur Marques

Messages : 129
Date d'inscription : 18/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lefa - Popstar

Message par Admin le Sam 6 Mai - 2:05

Effectivement, j'avais bien pressenti l'idée d'utiliser un terme comme "Popstar" pour dire "je n'en suis pas une !" C'est un procédé que Lefa a souvent utilisé dans sa carrière. Pensez à Fantôme, sensé nous parler de gens qui n'en sont justement pas au sens propre, ou de "un monde parfait", qui évoque tout à fait le contraire.

J'adhère à ce qu'a dit Traf : On a ici un morceau particulièrement bien écrit, qui s'inscrit très exactement dans les souhaits que j'aurai pour la plupart des membres de Sexion d'Assaut, en fait juste des qualités préexistante jusqu'à l'apogée : un sons rap qui assume son identité en ayant une forme musicale ouverte mais un fond non dénué de sens. Ouvert musicalement dans le sens que cette prod a quelque chose de résoluement moderne, dans le sample de voix ajouté par-dessus.

Ambiançant mais conscient sans tomber dans le trop facile Stromaesque. Mais ce n'est même pas le plus dingue dans ce morceau. Le plus dingue c'est la posture qui est choisie par Lefa, la façon dont il se positionne en tant qu'artiste accompli. C'est bien plus criant ici que dans l'ensemble de la pillule rouge - j'avais alors parlé d'une "profession de foi". Ici Lefa se positionne contre ce que sont devenu (car le verbe est bien "devenir une popstar" et non pas "être") les deux autres grands noms de la musique commerciale au sein de la Sexion que sont Maître Gims et Black Mesrimes. Loin d'être une déclaration de guerre, il s'agit d'un remontage de bretelles en règle - car on dit ici qu'une Popstar ne dit rien, qu'elle est l'ombre d'un artiste ayant vécu, ayant fini par baisser son froc pour accueillir cette damnée musique large.

On a en effet remarqué, dès le deuxième album, une chute de qualité chez les deux popstars de la Sexion, et c'est là que Fall nous assure que c'est loin d'être son cas : il semblerait même qu'il cherche à inverser la tendance. Par ce sons il nous prouve qu'il est parfaitement conscient de ces statuts. Aujourd'hui, le rap à changé, et la Sexion a évolué en parallèle mais de tel façon que les noms de Gims et de Black M (et de la Sexion en général) ne serait plus lié qu'à des titres Zumba (sapéééé comme jamais) un peu kikoo (Pavoshko, d'un Black M qui se compare aujourd'hui à Michael Jackson, le roi de la Pop, précisément) quitte à ce qu'on réécrive aujourd'hui l'histoire de leur succès et des morceaux qui ont fait d'eux ce qu'ils sont aujourd'hui.
Cette réécriture semble toute trouvée lorsque, comme Maska, on a décidé d'essuyer ses grôles sur son passé et sa carrière.

Ici Lefa veut très clairement appuyer un maximum sur ce que certains espéraient et que beaucoup n'attendait pas, à savoir ce bon vieux rap. C'est aussi et certainement une composante de la génétique de l'homme-mystère, qui après un premier album très bon mais très large, a vite compris que cette voie était au mieux un cul-de-sac, au pire un possible poignard dans la crédibilité de son crew. Et maintenant, sans savoir si cela va fonctionner ou non, il fonce tout droit sur son objectif. Faire à nouveau trembler le milieu du rap français, qui n'est pas si inébranlable que ça.

Tout suivra ensuite autour de l'album. Qu'elle direction artistique pour les morceaux, y aura-t-il des classiques (certains disent que Visionnaire en serait déjà un), à quel niveau de "conscience" doit-on s'attendre, quels seront les featuring, y aura-t-il un pas de fait dans le sens des milieux du "rap puriste moderne", ou tentera-t-il de tirer à lui les membres de la Sexion ?... Verra-t-on un Gims y posé un couplet rap ? Fort de sa notoriété et de la crédibilité d'un Lefa de plus en plus évidente sur les réseaux, Black M finir a-t-il par se rendre à l'évidence et faire de même ? (Imaginez si à ce stade un 10-titre ou une Ceinture Noire suivrait ne serait-ce qu'un peu la beauté du geste.) A ajouter à cela le marché actuelle du rap et nous voilà peut-être devant l'équation alchimique qui permettrait au Retour des Rois de ne pas être une déception.

Un album est toujours un objet complexe. Vu comme Popstar semble le positionner d'office, il aura une importance capitale dans ce qui va se jouer en 2017 et 2018. Mais il pourrait assumer ce rôle que par une direction digne de ce nom. Visionnaire, Sang-Froid et Popstar sont d'excellentes factures : mais l'album pourrait aussi se dégonfler à sa sortie pour finalement n'être qu'une suite de bon morceau rap - ce qui serait déjà pas mal, certes, mais qui finalement passerait à côté de ce qui peut être un projet totalement énorme.

En tout cas pas de doute là dessus, le manager est vraiment un type au idées solides, qui nous vend pour l'instant extrêmement bien le projet. Nous voilà à 3 extraits "représentatif" du produit final. Nous en manque plus qu'un et nous aurons la vision globale. A l'époque, les singles était Intro, Quelques minute, 20 ans, et Masterchef. Qui avait à final, finit par bien y ressembler. Vu les extraits balancé dernièrement, on imagine ce que sera l'album.

Admin
Admin

Messages : 182
Date d'inscription : 25/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://9eme-zone.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum