Bilan Wati B 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bilan Wati B 2016

Message par Neil le Mer 18 Jan - 14:29

Nous sommes encore en début 2016, donc même si j'ai longtemps eu la flemme, autant faire ce topic maintenant avant que ça ne devienne complètement hors sujet.

Il s'agit ici du bilan de l'année qui s'est écoulé dans les projets du Wati B. Premièrement tu peux commencer à effacer ce que tu allais dire sur le film La Pièce car je ne l'ai pas encore vu, faute de temps (je suis loin du cinoche chez moi et il ne passait jamais aux endroits qui m'arrangeaient), donc non il va s'agir uniquement des CD de musiques étant sortis. Je les ai tous écouté (non pas sans un certain masochisme) et vais revenir sur chacun d'entre eux, en les notant sur 20 et en en faisant une brève critique.


Lefa
Monsieur Fall

1.   Intro
2.   Quelques Minutes
3.   20 Ans
4.   En Terrasse
5.   Cuba
6.   Tournée des Bars
7.   Plus l'Time
8.   Tu vas prendre l'Eau (ft. H Magnum)
9.   Masterchef
10. Tu m'as Volé
11. Grandi trop vite
12. Fils d'Adam
13. Dernier Arrêt (ft. Dadju, Abou Debeing)
14. Fantôme
15. Tout Faux
16. Reste Branché (ft. Sexion D'Assaut)
17. Rappelle-la
18. Monsieur Fall

17/20 : On en a déjà parlé à plusieurs reprises, donc mon avis ne sera une découverte pour personne, mais j'adore cet album. Alors il faut savoir que comme beaucoup, j'ai été un peu déçu à la première écoute en m'attendant naïvement à un skeud salement rap. Il faut néanmoins dire que l'album a été promu comme ça et que vu le talent de rappeur de Lefa, c'est normal d'en attendre un minimum - bref.
Le premier truc qu'on constate en regardant la tracklist c'est que les feat ne sont vraiment pas recherché. Bon y'a bien le feat avec Sex'd'Ass au complet qui fait bien plaiz mais en attendant les invités - pas trop nombreux si l'on excepte le groupe - sont absolument tous Wati B. Alors encore une fois tu peux commencer à effacer ta remarque sur H Magnum, car peut-être qu'il n'appartiens pas au WA, tu vas pas me faire croire que Lefa a dû parcourir toute la planète pour faire un morceau avec lui.
En tout cas après ma première déception et après avoir écouté de nouvelles fois en prenant du recul et en sachant à quoi m'attendre, il apparaît que l'album est très bon. Malgré le fait qu'il se soit élargit artistiquement, Lefa n'a d'abord pas oublié son côté kickeur avec de très nombreaux égotrips. Bien sales et à l'anciennes dans Intro et Reste Branché, plus modernes dans Plus l'Time et Tu vas prendre l'Eau ou carrément trap dans Masterchef (il est important de noter que ces trois derniers somor cités sont placés à le suite dans l'album, ce qui fait une grosse phase rien que pour le Lefa kickeur). Et qu'on le veuille ou non, Lefa n'a pas fait semblant de rapper dans tous ces sons, il y est allé à fond.
Et à tout ça s'ajoute d'énormes prises de risque : le chant. C'était bluffant de voir à quel point Fall avait progressé dans ce domaine par rapport à ces quelques refrains chantés avec la Sexion. Mais contrairement à ce qu'on aurait pu penser, il ne s'est pas contenté de faire du "rap avec refrain chantés", mais est carrément aller explorer des styles musicaux carrément différent tout en gardant son univers de rappeur. On a donc de la pop avec Rappelle-la/Grandi trop vite, de la salsa avec Cuba, de la balade avec Tournée des Bars, du RnB avec Tout Faux, du coupé-décalé (avant que ça ne devienne une mode insupportable) avec Dernier Arrêt ou carrément des OVNI comme Fantôme... Et là on peu citer le fameux Quelques Minutes rassemblant à la fois de la pop, du kickage, de la trap et du coupé-décalé, et tous ce cocktail musicale est mélangé dans une assez bonne cohérence, pas parfaite pour autant mais plutôt bonne.
L'album est donc plus concentré sur la formé que sur les fonds, mais certains d'entre eux sont très appréciables, comme 20 Ans qui avait le mérite d'exister ou Fils d'Adam qui rappelle son côté conscient/pieux à l'ancienne. Les autres thèmes sont en général plus penchés sur les rapports humains. A titre purement personnel ce n'est pas le genre de textes qui me font méditer des heures mais bon.
En bref, le moins que l'on puisse dire c'est que Lefa ne s'est vraiment pas gouré sur ces grosses prises de risque. Et même en ayant espéré plus de rap et des couplets plus longs, on ne peut que s'incliner sur le projet rien que pour cette raison.
Et je met aussi une mention spéciale pour les prods, toutes énormissimes. Faut dire que Lefa prend bien soin de qui il appel.



The Shin Sekaï
Indéfini

1.   Pour toi
2.   Laisse ça
3.   Ma Jolie
4.   Aime-moi Demain (ft. Gradur)
5.   Je n'en peux plus
6.   Alter-Ego
7.   Bounce (ft. Black M, Abou Debeing, S.Pri Noir)
8.   Tout pour 1 Euro
9.   Parle pas
10. Normal
11. Plumer (ft. Soprano)
12. J'ai du Mal
13. N'Oublie Jamais
14. Mes Épaules
15. #TPCMP
16. Un Sourire (ft. Maître Gims)
17. Le Temps
18. Précieuse

6/20 : Un album que je m'attendais à bien détester, et cela ne va pas sans dire que ces attentes ont été confirmées. Même si je ne peux que reconnaître le talent qu'ont ses deux membres, l'univers de TSS est un univers qui ne m'inspire pas du tout. Et là sur cet album on a un concentré de ce qu'ils sont capables de nous faire de plus mauvais.
Déjà, un défaut indispensable pour un mauvais album : LES SONS SE RESSEMBLENT !!!! J'ai l'impression que l'album se divise en deux types de morceaux : Les ambiances clubs à l'eau de roses avec des thèmes mais alors ultra misogynes qui m'en font venir à me demander pourquoi le public de Shin Sekaï est 99% fémnin, et l'autre moitié sont des morceaux "émotionnels" à l'eau de rose. C'est incroyable que cet album soit classé dans rap, car il est intégralement pop-zouk et RnB, les seuls morceaux qu'on peut éventuellement qualifier de rap étant Normal et #TPCMP
D'abord pour parler des fonds : On peut en repérer des acceptables. Quelques thèmes plutôt originaux et intéressants comme dans Un Sourire ou Le Temps avec même parfois l'écriture soignée, dans Tout pour 1 Euro par exemple. Des morceaux à "émotions" dont on sent parfois une certaine sincérité, notamment lorsqu'il est question de relation parents/enfants (Pour toi et N'Oublie Jamais) mais sinon vraiment naze et rien à retenir. Le reste c'est soit du love ridiculement niais au point de faire penser à des parodies, soit des morceaux clubs avec semblant de message qui devraient faire soulever le mouvement féministe.
Pour les formes, on sent (et ils ont confirmé ce fait en interviews) que tout le travail a été mis sur les refrains, en essayant à tous pris de faire des mélodies qui restent en tête ou bien des rythmes entraînants. C'est parfois réussis, mais comme je l'ai dit tous les sons se ressemblent et le sample utilisé est intégralement le même : sonorité afro (applaudissons quand même pour l'originalité mesdames et messieurs) ralenti quand le morceau doit être doux, accéléré lorsqu'il est ambiançant.
Même les featuring qui peuvent avoir l'air intéressant n'amènent strictement rien. On pourrait croire que Gradur, Soprano ou Maître Gims vont ramener leurs univers à eux, mais ils se fondent dans celui de TSS en posant un pauvre couplet autotuné beuglé que Dadju ou Abou Tall auraient pu tout à fait poser eux-mêmes sans rien changer au morceau. Il n'y a que Bounce qui - excepté le thème - est plutôt pas mal fichu, je le reconnais. Je pense ne pas avoir à préciser que, vu que tous les sons se ressemblent, il n'y a strictement aucune cohérence dans l'album.
En bref le résultat est mauvais. C'est dommage car Dadj et Tall ont tous deux un sacré talent pour chanter comme pour rapper mais ils ne s'en servent pas. Dadju ne rappe sur aucun track et ils sortent à chaque fois l'autotune sur des morceaux qui peuvent tout à fait s'en passer.
L'année avait bien commencé avec Lefa, mais là on repart sur du mauvais pied.  



Dr. Beriz
1974 : La Vie avant les Hits

1.   1974 (Intro)
2.   Non Merci (ft. Dry)
3.   Copacabana (ft. Black M)
4.   Les Anges nous Aiment
5.   Bringo Gringo
6.   Jamaïcan Boy
7.   Paradis
8.   Tu ne fais pas le Poids
9.   Celui qui Dit (ft. John K)
10. Tout le Monde est loin d'être Fiable
11. Ça Serait Beau
12. Appelle-moi
13. Dernier Négro
14. A Force
15. Love (ft. JR O Crom, Doomams)
16. Saison

8/20 : Après que Dadju et Abou Tall soient allé faire caca dans les bacs, Big Tox allias Dr. Beriz viens vomir dessus.
Pour commencer je tiens à dire que je ne fais pas du tout partie de ceux qui appréciaient son ancien groupe qu'était L'Institut. Alors oui ils avaient du talent, mais - puisque c'est une vraie coutume chez les artistes du Wati B - ils ne s'en servaient pas. En plusieurs années de carrières, ils se sont contentés de nous sortir une pauvre mixtape plus que moyenne, en se contentant toutes ces années de vivre dans les couilles de la Sexion pour au final se dissoudre sans vraiment de raison.
C'est donc en m'attendant à détester cet album que je l'ai écouté, et comme pour TSS c'était réussi. Déjà on va noter la qualité des featuring hein, uniquement Wati B; en plus Dry n'amène rien sur le son où il est présent, et je parle même pas de John K.
Bon on va dire que c'est pas vraiment grave, mais le réel problème de ce disque, c'est que Dr. Beriz qui se définit lui-même comme étant identique artistiquement à Maître Gims, a voulu partir comme lui dans des délires un peu mystiques, subtiles. Mais il l'a vraiment, vraiment trop fait, ce qui rend l'album abusivement abstrait ! Je vous le dit, c'est toujours bien qu'il y ai un OVNI dans un album, un morceau complètement indéfinissable qu'on trouve nulle part ailleurs. Mais là presque tous les morceaux en sont ! Au final je ne vais même pas pouvoir décortiquer les fonds et les formes vu que j'ai pas réussi à les capter pour la plupart. Par exemple les morceaux successifs Bringo Gringo, Jamaican Boy, Paradis, Tu ne fais pas le Poids il m'est impossible de définir le style de musique, et même en me concentrant à mort sur ce qu'il dit, c'est super dur de comprendre de quoi il parle, et c'est encore plus dur avec la longueur des couplets qui dépassent rarement 8 mesures. L'un des exemple les plus concrets : le morceau Saison qui clôture l'album; bah figurez-vous que dans ce titre, il se met dans la peau d'une feuille. Alors déjà what the fuck, et ensuite il a fallu que je mate une interview pour piger le thème, pourtant pas compliqué.
Dans son ambition d'être un sous-Gims, Beriz a aussi engagé de grosses prises de risques, mais bien qu'il sache chanter et rapper, bah ça ne marche pas toujours. Genre le morceau Love avec notre binôme favori, se veut être une sorte de mélange de rap sombre et RnB lover... ça ne va pas sans dire que c'est absolument inaudible.
A ça s'ajoute un autre gros problème : l'album est totalement incohérent. On commence avec une intro bien trap pour partir directement après sur des sortes de zouk dance. Et après s'enchaînent une succession de sons incompréhensibles dont j'ai parlé juste avant. Et après après on a des morceaux comme le très trash Dernier Négro qui est mais alors complètement hors sujet par rapport aux autres titres, je vous avoue que ça m'a fait beaucoup rire sur le coup.
En bref, un gros foutoir avec des qualité de sons qui laissent vraiment à désirer. Même le titre de l'album on comprend pas. 1974, il fait référence à la naissance de Dawala ou à la découverte du Big Bang. En tout cas, écouter ce skeud équivaut à choper la migraine du siècle.



JR O Crom, Doomams    
Vendetta

1.   L’Étau se Resserre
2.   Verre Pilé
3.   L'Ermite
4.   Mélancolie
5.   Les Chiffres
6.   Kill Bill (ft. Maître Gims)
7.   La Hess Tue
8.   Fiston (ft. Dr. Beriz)
9.   Taxi Brousse (ft. Black M)
10. Go Fast  

12/20 : Le tant attendu album du duo de la Sexion, finalement transformé en EP qui serait en attendant un véritable album studio (j'y crois même plus perso). Qu'en penser ?
JR et Doomams sont doués, ça va de soit. Le projet a ravi certain, mais pour ma part je l'ai déjà dit, je ne l'ai pas trouvé stupéfiant.
C'est bien varié, certes, et il y a quand même des pépites. Je pense au très beau Mélancolie, à L'Ermite avec instru et techniques d'une rare qualité, [/i] ou à Go Fast rappelant A Coeur Ouvert dans L'Apogée.
Mais pour le reste, on alterne du plutôt bon au moyen, à défaut du très bon. En fait je pense qu'ils ont voulu se détacher de l'étiquette "rap pur" qu'on leur collait et ont voulu montrer qu'ils pouvaient faire autre chose. Même si ça à un peu kické dans tous les sons, ils n'ont pas poussé leurs capacités au max. On remarque par exemple Fiston : le thème et le texte sont bons, mais pour la forme ça ne colle pas du tout à eux. Faut qu'ils arrêtent de tous se prendre pour des Gims; je veux dire est-ce que Kendji Girac s'essaye au rap, lui ? Alors je n'ai rien contre le fait de prendre des risques, mais quand c'est pas terrible, mieux vaut laisser tomber selon moi. En fait ce qui nique les sont type Go Fast ce sont les refrains chantés. Alors qu'à l'époque de Sexion je pensais qu'il ne le ferait jamais, Doomams a beaucoup chanté, et bon dieu que c'est moche. J'ai aussi assez mal reçu les Taxi Brousse ou La Hess Tue qui, même en essayant d'être vaguement différents, sont bel et bien conçus pour pénétrer dans la vague MHdesque.
Autre petit défaut : je ne sais pas si je suis le seul mais j'ai l'impression qu'il y a eu des bugs aux manettes dans la gestion du son. Genre des fois les couplets ne sont pas assez forts donc tu monte le son, puis quand le refrain arrive, il te pète les oreilles. Ou des fois j'ai l'impression que les voix sont montées tellement fortes qu'on entend presque plus l'instru. Après ce n'est peut-être que fruit d'illusion.
Mis à part ça, le maxi est bon. Des égotrips plus trap bien performants comme Verre Pilé ou Les Chiffres ou un bon son narratif comme on en avait pas eu depuis longtemps, j'ai nommé bien sûr L’Étau se Resserre.
Pour conclure : projet sympa, mais qui aurait pu être nettement meilleur.


Maître Gims
A Contre Coeur

1.   Est-ce que tu m'Aimes ?
2.   Longue Vie (ft. Lefa)
3.   Brisé
4.   Number One (ft. H Magnum)
5.   Hasta Luego
6.   Mayweather (ft. Djuna Family)
7.   Je te Pardonne (ft. Sia)
8.   Sapés comme Jamais (ft. Niska)
9.   ABCD
10. Laissez Passer
11. Cadeaux
12. La Main du Roi
13. Tu vas me Manquer
14. Ma Beauté
15. 150
16. Loin (ft. Dany Synthé)
17. Boucan (ft. Jul, DJ Last One)
18. Tout Donner
19. Paname
20. Pense à moi

15/20 : Alors là c'est une réédition, j'ai pas grand chose à analyser, donc autant vous dire que je vais être très bref.
On a tout de ce que Gims fait : l'inévitable tube de l'été (Ma Beauté), les sons romantiques (Tout Donner, Pense à moi), le morceau club (Boucan), l'OVNI (Loin) et les sons rap (150, Paname) ce coup ci très trap avec beat coupé, flow lent en punchlines sans thème.
Donc en 7 titres c'est bien complet, et ce qu'on peut dire c'est que qu'on aime ou pas, en prenant les sons pour ce qu'ils doivent être, ils sont impeccables.
(Je vous l'avais dit que ce serait bref mais ça me casse les couilles de décortiquer une réédition)


Wati B
La Pièce : Les Derniers seront les Premiers

1.   On s'y fait (Lynda, Maître Gims)
2.   Pardonner (Youssoupha, Sam's, Naza)
3.   C'est Mignon (Ayane & Bella, Rotimi)
4.   Tout là-haut (Dosseh)
5.   Carré V.I.P. (MZ)
6.   Altesse (Hayce Lemsi, Sofiane)
7.   A la Kiss (Karlito, Dry)
8.   La Monnaie de la Pièce (Rohff)
9.   A fo Weei (Weei Soldat)
10. Ciao (Zifou)
11. Dollolo (Berez, Inès)
12. La Vie (Nèg'Marrons, Dr. Beriz)
13. J'Attends mon Heure (Ayna, Dry, KeBlack)
14. Produit (Abou Tall)
15. Allumer (Lartiste)
16. Taxi Brousse (JR O Crom, Doomams, Black M)
17. Pour tous mes Bougs (Thuggy, Stokos)
18. #NDMBL (Génération X)
19. Dernier Jour (Estelle B, Lynda)
20. Tout ce qu'il me Faut (OR, Sory)
21. Bloc de Béton (Samy Naceri)

16/20 : Franchement, cette B.O. m'a bien plu.
Déjà une mention pour le choix des artistes présents qui ENFIN n'est pas exclusivement Wati B. Alors oui on a quelques artistes du WA : Dry, Maître Gims, JR O Crom, Doomams, Black M, Lynda, Abou Tall ainsi que les nouvelles recrues Ayane & Bella et Estelle B. Autrement, beaucoup de rappeurs ont été invités, qu'ils soient de la nouvelle génération (MZ, Hayce Lemsi, Naza, Lartiste, KeBlack...) où de l'ancienne (Rohff, Karlito, Sofiane, Nèg'Marrons...) ce qui fait que, à ma grande surprise, le projet était majoritairement très rap. De la grosse trap (Pour tous mes Bougs) du old school (A la Kiss) ou du plutôt cloud (Carré V.I.P.), et bien d'autres, qu'on aime ou pas ces artistes, ils ont tous fait un travail de qualité.
Autrement, on a quelques autres styles. Les morceaux pop/RnB type Dernier Jour sont assez rare, les morceaux clubs également. Voilà qui a été encore une fois une agréable surprise. Comme le Wati B n'oublie pas ses racines, on a des morceaux de types africains : l'inévitable coupé-décalé (Dollolo), du Ragga (La Vie) ou bien du ndombolo (#NDMBL).
Et on a un très bon morceau pour clôturer le tout Bloc de Béton avec un acteur qui m'a fais rêver dans ma jeunesse, moi qui ne suis pas particulièrement fan de slam, ce morceau est excellent et correspond très bien au thème de ce qu'est le film en question.
Bon choix des artistes, bonnes musicalités, bon projet.


Lefa
#TMCP

1.   TMCP#1 : Fierté
2.   TMCP#2 : Bête Noire
3.   TMCP#3 : Professionnel
4.   TMCP#4 : Y'a pas Match
5.   TMCP#5 : Ça va Mal Terminer
6.   TMCP#6 : Entraînement
7.   TMCP#7 : Kiss me
8.   TMCP#8 : Periph (ft. Le Nine, Franglish)
9.   TMCP#9 : On est en Guerre (ft. Dry)
10. TCMP#10: Sac à Dos

15/20 : Une mixtape de notre kickeur préféré. Ce projet fait plaisir dans son contenu mais n'a finalement que le goût du recyclage inutile. A la base, TMCP ne devait être qu'une série de freestyle, mais Lefa s'était dit que ce serait cool d'en faire une mixtape. Même si je ne vous cache pas que je l'ai saignée, cette mixtape, 10 titres c'est peu, surtout quand on en connais déjà 6.
Pour parler de son contenu, l'objectif de Lefa en faisant TMCP était de faire un truc 100% rap pour les puristes. Alors déjà, oui, qu'on le veuille ou non c'est du rap. Majoritairement de la trap d'ailleurs. Même si je préfère Lefa quand il kicke sur un beat rapide comme il l'a fait dans Fierté ou bien sûr Kiss me, j'aime bien la trap. Bon des fois c'était naze. Y'a pas Match est carrément pêté, la dynamique de la prod et du flow n'ambiancent pas du tout, quasi que du refrain et du pont, pas d'effort dans l'écriture : des fois il fait rimer trois fois le même mot ou il en invente carrément "tu rêve de grand palace, grand palace au bord de la palage" ??? Et moi qui vois Lefa comme le champion des bêtes de rimes, bah là ça lui ressemble pas. Mais sinon y'a de très bons sons trap : Ça va Mal Terminer, Periph, et On est en Guerre avec Dry qui se veulent plutôt ter-ter fonctionnent très bien.
Sinon on a le fameux Kiss me qui a tout du Lefa d'avant. Fall a compris que c'est ce genre de titre qui plaît à sa base fan, j'espère qu'il poursuivra sur cette voie comme il le prévoit.
Une autre déception sera l'absence de thèmes et de textes réfléchis. Les seuls sont faisant passer des messages sont Ça va Mal Terminer et Sac à Dos, pour le reste il n'y a que de l'égotrip. Alors Lefa le fait avec brio, certes, mais j'aurais bien aimé retrouver aussi son côté moralisateur de Un Monde Parfait, la référence en titre conscient de Lefa.
Il a aussi vendu cette mixtape comme un avant-goût de son prochain album. Alors que la seule chose qu'on pouvait reprocher à l'excellent Monsieur Fall était la rareté des sons rap, si ils peut faire un album aussi bon avec plus de pera ce serait magique, je crois en lui. Vivement donc ce prochain album.


Black M
Éternel Insatisfait

1.   Je suis chez moi
2.   #Askip
3.   A l'Ouest (ft. MHD)
4.   Kirikou
5.   Cheveux Blancs
6.   Fais-moi Rêver (Produit par Diplo, JR Bender & Boaz von de Beatz)
7.   Frérot (ft. Soprano)
8.   Mon Défaut
9.   Beautiful
10. Parle-moi (ft. Zaho)
11. French Kiss
12. Wati By Black
13. Refait le Monde
14. Tout ce qu'il Faut (ft. Abou Debeing, Alonzo, Gradur)
15. La Route des Princes
16. Comme moi (ft. Shakira)
17. C'est quoi le Del ?
18. O.V.N.I.
19. Éternel Insatisfait
+.  Je suis chez moi (African Remix) (ft. Amadou & Mariam, Manu Dibango)

6/20 : Je ne pense pas avoir vraiment besoin de m'épancher sur cette bouse étant donné qu'on l'a fait, fait et refait sur à peu près tous les topic du forum, mais pour résumer en quelques mots : mal produit, aucun fond, aucune forme, tous les sons se ressemblent, thèmes enfantins et gnangnan, des grosses prises de risque qui ne marchent mais alors pas du tout, rien à voir avec le Black M qu'on aimait avant. Quelques morceaux intéressants qui font tâche à côté de toute la cacaphonie qu'est ce disque...  un gros ratage. Des bons feat comme seul point positif.




Voilà, alors comment était cette année 2016 pour le Wati B ? Des hauts et des bas. De bons projets mais également les pire que le label n'ai jamais pondu à mon sens. On verra si ce que 2017 nous propose mais je crains le pire avec l'album de Abou Debeing qui arrive en février.

Bon alors vu le temps que j'ai passé à écrire tout ça, n'hésitez SURTOUT PAS à me donner vos avis, aussi bref soient-ils. S'il vous plaît, faites mine de ne pas ignorer ce topic histoire que je ne me sente pas con à avoir fait tous ça pour rien.

Neil

Messages : 222
Date d'inscription : 25/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bilan Wati B 2016

Message par Trafalgar Law le Mer 18 Jan - 18:10

T'inquiètes pas Neil on va en parler de cette année !

Alors déjà faut rappeler que cette année a été bien plus chargée que 2015 pour la Sexion d'assaut.

Si 2015 était seulement celle de Maître Gims et quand même la meilleure nouvelle pour le public soit le retour de Lefa, 2016 nous a aussi offert le retour de Barack Adama, on peut aussi parler de Maska mais surtout 5 projets Sexion dont 2 albums donc l'année la plus chargée devant 2014, qui nous offrait déjà 4 projets.

Sur les notes des projets, je te suis. La grosse surprise était vraiment La BO de la pièce, Dawala nous a montré qu'il connaissait de grands rappeurs qui peuvent venir pour lui faire un son et qu'il suit aussi la nouvelle generation.
Pour TMCP, faut rappeler que de base c'est que de la promo, c'est un petit projet et même Sac à dos je trouve qu'il rentre plus dans l'esprit Monsieur Fall que dans celui de TMCP, alors évidemment les promos de Gims n'étaient pas que de l'égotrip et pareil pour Maska, mais Lefa préfère quitte à kicker sale pour rentrer dans aucun projet sérieux faire de l'egotrip "cadeau" comme il le dit c'est l'entraînement/la performance.

Je ne sais pas si on devrait faire un topic pour en parler mais je vais parler de l'année 2017 pour un peu tous les artistes dont je connais un peu l'actu:

Shin sekai: Séparation du groupe ! Et franchement mieux vaut une merde et une pépite que 2 merdes.

Bon vous avez compris où je veux en venir, évidemment Dadju a énormément de talent que ce soit en rap où en chant, il le montre très bien dans "Erreur du passé" par exemple il a de bonne lyrics et pour moi un album dans cette direction, sérieux, avec beaucoup de chant comme Monsieur Fall serait très bon. Mais son album va s'appeler "Gentleman 2.0" et je vous laisse écouter les extraits, c'est du TSS.
Mais pour Abou Tall, je pense qu'il va revenir au rap. Déjà il a annoncé faire un projet courant 2017, ce sera surement une mixtape et son morceau "Produit" ne me contredit pas. Si il kicke aussi bien que dans ses freestyles, on aura peut-être un TMCP bis, quoi de plus ?

Abou Debeing: Son album sera très loin des sons comme Yin yang Bye bye Oh shit etc... j'ai écouté les extraits et je n'attends rien, si ce n'est peut-être 1,2 morceaux où il nous fait du bon rap punchlines, parce que l'egotrip c'est bon mais je retiens rien du tout dans l'album si c'est juste pour montrer que tu sais kicker....

Barack Adama: Bon déjà parlé, j'en attends pas trop comme selon tes conseils, au moins le niveau de Vendetta, mais La Propagande se fera en 3 saison en 2017 tout de même je pense qu'en plus de 30 morceaux, il ne peut pas me décevoir au point que je ne trouve même pas 10 morceaux qui me plaisent vraiment, sachant que Harvard, Allumé,Vite sont déjà dedans et que l'extrait à la fin me donne envie.

Lefa: Tu as dit qu'il sortirait au moins 2 projets par an, je crois me souvenir que c'était lors de "Reste branché" avec Booska P mais j'aimerais savoir si t'es sur de toi et qu'il a bien dit "JE sortirai 2 projets par an".

Maska: On attends Intemporel. J'ai quand même des attentes de rap old school, on verra.

Docteur beriz: A annoncé la mixtape "Popcorn", j'm'en fous totalement mais j'écouterai pour voir ce que ça vaut.

Black M: ce fameux projet rap dont on parle... normalement cette année ne devrait pas être pire que 2016.



Il en reste encore pas mal comme Dry mais je ne pense pas qu'il ait annoncé de projets, enfin clairement une surprise et une décepetion (La piece/ EI) dans cette année Fall a su développer son côté artistique, on a de la trap, du rap à l'ancienne, des textes à thème vraiment très bon malgré le sacré manque de couplets, très bon retour.
Maître Gims a fait une bonne réédition, et depuis son live de Tout donner, tout le monde dit "Ouai en fait Gims il est pas mauvais il écrit bien defois lol" preuve qu'ils n'ont jamais écouté avec leurs oreilles des sons qui ont quand même beaucoup marchés (J'me tire, Changer, Zombie, Tu vas me manquer etc.)

Enfin bref une année qui a envoyé en masse, y'a du très bon et du très mauvais. On dira que c'est pour le Yin et le Yang.

Trafalgar Law

Messages : 126
Date d'inscription : 25/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum