L'Ecole des Points Vitaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Ecole des Points Vitaux

Message par Neil le Sam 19 Nov - 14:59

Ceci est une rétrospective en plusieurs points pour vous faire part de mon avis sur le premier album de notre Sexion D'Assaut.

Situation

Rappelons-nous la situation de Sexion D'Assaut avant ça : collectif parisien (à noter que c'est le tout premier collectif du 75, et pas du 93, 94 ou 95) avec environ 8 ans d'underground total. Le collectif appartenait au label Wati B, dont la lumière à cette époque était Intouchable. La Sexion avait à son actif toutes sortes de mixtapes, maxis et de street-album sans plus de succès jusqu'au gros phénomène de L’Écrasement de Têtes, avec les sons T'es Bête ou Quoi et Wati Bon Son qui feront de Sexion le phénomène rap de l'an 2009. Le moment est enfin choisi après toute cette attente de sortir un véritable album.

Premiers singles

Les premiers extraits dévoilés ont donc été :

1 - L'Ecole des Points Vitaux ; morceau éponyme de l'album. Un égotrip hardcore où tous les MC's du groupe sont présents. Limite un freestyle comme on en connaît d'eux, comme ils savent si bien le faire. Histoire de montrer qu'ils sont toujours aussi chauds, qu'ils n'ont pas changé et que l'album va faire très mal, qu'ils vont viser là où ça fait mal !

2 - Casquette à l'Envers ; un morceau hip-hop cette fois ci toujours égotrip mais un peu plus léger et accessible au grand public, et pour cause ce morceau tournera à fond sur les radios et dans les clubs. C'est donc le son envoyé afin d'obtenir le succès pour bien promouvoir l'album, un indispensable.

3 - Changement d'Ambiance ; son très rap avec une technique très vénère et une grande précision dans l'écriture et des flow très pointus, mais cette fois-ci avec un thème, assez sombre au passage. Donc toujours pour rappeler que dans l'album, ça va kicker sec mais que ça va aussi aborder des thèmes très durs qui font pas rire.

L'album

1) Intro (En Résumé)
2) Casquette à l'Envers
3) Mon Gars Sûr
4) L'Ecole des Points Vitaux
5) Ils Appellent ça...
6) Itinéraire d'un Chômeur
7) La Drogue te donne des Ailes
Cool Tu l'as fait pour elle (ft. Klem)
9) Paname Lève-toi
10) Tel Père tel Fils
11) Rien n't'Appartiens (ft. Klem)
12) Changement d'Ambiance
13) J'ai pas les Loves
14) Ça Chuchote
15) Wati By Night (ft. Dry)
16) Désolé

Nous avons donc 16 titres, ce qui est ni trop, ni pas assez pour un album de rap français, juste ce qu'il faut. Voyons de quoi se compose l'album. Il s'ouvre sur En Résumé, gros morceau rap très sombre, pas de refrain, pas de thème. Les membres du groupe sont tous présents dessus (à l'exception d'un seul) et posent chacun un couplet rempli de punchlines critiquant tout et n'importe quoi. On a donc une introduction bien rap engagé pour nous mettre direct dans le bain. S'ensuit juste après trois morceaux égotrips qui font office de calmer nos neurones en pleine ébullitions avec le morceau précédents. Les trois morceaux se succèdent avec une croissance de plus en plus vénère. Puis on arrive au coeur de l'album avec une série de morceaux à thèmes, engagés, tous plutôt sombres, avec des formes plus ou moins variées. Soit très rap tel La Drogue te donne des Ailes, Itinéraire d'un Chômeur, Changement d'Ambiance, avec de temps en temps des refrains chantés, dans Tes Père tel Fils, Rien n't'Appartiens voir même des sonorités plus poussées; J'ai pas les Loves, Ils Appellent ça...
Si on cherche des morceaux qui font réfléchir, on est bien servi "Tu penses qu'on ira molo, faut pas d’lyrics molle au fond faut que des vérités à t’faire mal au front". La plupart de ces morceaux à thèmes s'adressent au jeunes de quartiers; Itinéraire d'un Chômeur, La Drogue te donne des Ailes, J'ai pas les Loves, Paname Lève-toi d'autres sont tout simplement généraux; Rien n't'Appartiens, Ils Appellent ça... quelques thèmes aussi sur les rapports humains dans Tel Père tel Fils, Tu l'as fait pour elle... et tous ces morceaux sont vraiment rap, comme on aime.
Après cette série de morceaux conscients et sombres, on se réveille un peu avec les trois derniers titres. L'un est un égotrip purement Sexion qui cogne très fort et les deux derniers changent totalement de registres et sont de toutes nouvelles directions artistiques. D'abord Wati By Night totalement festif et boîte de nuit (les morceaux comme ça ne gênent pas tant que c'en est pas abusé) puis Désolé qui clôture l'album est totalement différent, totalement chanté et pop. Pour eux qui n'avaient jamais fait ça c'était une grosse prise de risque artistique, et ça a été très réussi. Ce morceau a été la consécration du groupe, gigantesque succès commercial et intemporel. On peut aussi remarquer que c'est le seul son purement personnel du disque, les autres portant à des messages généraux, bonne raison de le placer en dernier.

Les invités

Chose très importante : les featuring qu'on retrouve dans les albums. L'Ecole des Points Vitaux en a très peu, ça s'explique sans doute par le fait qu'ils sont huit membres et se complètent suffisamment pour avoir besoin d'autres artistes. A noter que dans cet album, nos 8 compères jouent tous plus ou moins le même rôle de poser des couplets s'adaptant au thème du morceau. Pour ce qui est des refrains, Gims assure les refrains chantés, Black M les refrains ambiançant et Lefa assure les couplets plus pera.
On a donc deux morceaux avec Klem, une chanteuse française peu connu et ayant servi à beaucoup de rappeurs avant eux. Elle est là pour apporter ses mélodies dans des morceaux conscients, afin d'ajouter une petite touche musicale au milieu du rap (à noter que ses chants sont souvent accompagnés par Gims aussi). Et bien sûr, l'inévitable feat avec Dry, que j'apprécie énormément et qui est l'un des piliers de la Mafia K'1 Fry, présent sur quasi toutes les mixtapes et street-album de Sexion avant cet album. Alors qu'avant il avait servi à du rap engagé dans Normal et du gros égotrip dans Wati Bon Son, là il est juste un peu présent dans un morceau pour club. Ce sera mon unique déception.

Accueil de l'album

Seuls les sons Désolé, Wati By Night et Casquette à l'Envers ont marché avec le grand public, et pourtant... triple disque de platine ! C'est une grosse explosion pour ce groupe qui avant ne connaissait qu'un succès d'estime aux yeux du public rap. Voilà ce qui les a mis parmi les numéro un en France et toujours pas détrônés.

Conclusion

Oui, L'Ecole des Points Vitaux est validé, plutôt deux fois qu'une. Un album bien sombre et bien réfléchi, avec du bon rap comme on aime mais également des sonorités recherchées et des prises de risques musicales. Ils ont su faire la part des choses entre la qualité et ce qui permettait uniquement de vendre. L'album n'est ni trop long ni trop court et assez cohérent, on ne se perd pas dans les morceaux. Rappelons aussi que c'est un premier album et qu'ils avaient déjà compris comment le monde de la musique fonctionnait. Bien qu'aujourd'hui avec tous les changements dans le milieu, l'album semble avoir mal vieilli, pour moi il reste un classique, tout simplement.





Voilà c'était ma rétrospective de cet album, j'aimerais bien avoir vos avis dessus aussi, n'hésitez pas à m'en faire part ! Je vais faire d'autres analyses exactement dans ce format, mais uniquement pour les albums. Les mixtapes et les street-album ont beau être ce que je préfère les choses à dire dessus sont toujours les mêmes au final.
Je vais laisser ouverture au débat avant de m'attaquer au suivant :p

Neil

Messages : 202
Date d'inscription : 25/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ecole des Points Vitaux

Message par Trafalgar Law le Sam 19 Nov - 17:08

Wow ! Bien résumé après ton résumé je vois cet album comme un parcours: d'abord on t'annonce une couleur très sombre pour voir si t'es sur de vouloir continuer, 3 sons pour te préparer à l'avalanche de thèmes peu à peu-l'avalanche- et enfin on se retrouve à la fin avec un peu de joie et de changement pour te féléciter du parcours (mdr j'pars loin)
Alors moi les 2 sons qui me déçoivent c'est Wati by Night, parce que les sons Sexion / Dry ça fait toujours mal et que ce ft est leur moins bon pour moi.
Le 2eme c'est "Tu l'as fait pour elle" j'ai du mal avec l'instru et quand Adams fait "j'avoue, recuit".
En égotrip pour moi ils font très puissant encore dans cet album.
Mes "coups de coeur" pour l'album je dirai que c'est "Intro en résumé"(évidemment!) "Paname lève toi" avec les grosses punchs de Dooms et le seul couplet de LIO qui fait plaisir, "Changement d'ambiance", comment Lefa a joué avec les chiffres c'est incroyable ("sept-su/d'eux/biUN") et les refrains de "L'école des Pv" et "Ca chuchote" qui sont des écrasements de têtes !

Conclusion

L'album est très bien réussi au niveau des placements des sons avec une intro-vif du sujet-une outro et tous les sons s'écoutent très bien si tu les laisse défiler (wati by night après tout l'album).
Il mérite son succès il a de très bons thèmes, comme 'tel père tel fils' où on entend parler des vieux laissés sans personne, "Paname lève-toi" qui est LE son qui fait vraiment penser aux parisiens, gueule d'enterrement, les métros,pressés etc... L'esprit égotrip est un peu moins présent mais il reste excellent. L'esprit commercial est à peine présent on a un son pour vendre "wati by night" un son plus ouvert avec quand même dans le refrain le même thème que le refrain de "Noir" sur le jugement au niveau de l'apparence. Et un son qui s'est retrouvé là grâce à Black M (wiki source) qui est plus dans la tristesse que dans le sombre un flow de mecs désolés, de leurs choix de ne pas pouvoir faire ça etc.. .
Donc ouai sur que ça fait plaisir de voir que le grand public ait écouté des sons comme J'ai pas les loves/Ils appellent ça... et on attend qu'il soit disque de diamant !


Trafalgar Law

Messages : 126
Date d'inscription : 25/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ecole des Points Vitaux

Message par Neil le Sam 19 Nov - 17:42

Rectification : l'album a été triple platine a sa sortie, mais il est déjà diamant depuis longtemps !

Autrement je partage ton avis sur tous, des morceaux comme Paname Lève-toi rappellent vraiment leur situation de Parigos. C'est vrai que ce qui fait la force de ce disque en partie, ce sont les thèmes, avertissant des dangers par rapport au taff (Itinéraire d'un Chômeur), la drogue (La Drogue te donne des Ailes), l'amour (Tu l'as fait pour elle), l'argent (J'ai pas les Loves) et bien d'autres.

Ils ne font plus tellement ce genre de skeud aujourd'hui, ils réfléchissent plus aux idées musicales qu'aux thèmes, c'est bien d'un côté mais c'est dommage aussi.

Neil

Messages : 202
Date d'inscription : 25/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ecole des Points Vitaux

Message par Trafalgar Law le Sam 19 Nov - 18:51

Ah oui en effet je pensais qu'il était vers 450k.. ça fait donc 7 disques de diamants et surement qu'ils attenidront bientôt les 10 (le double pour MCAR et LYPGQLM et Eternel Insatisfait) ils sont vraiment à 6 ans de règne...

Trafalgar Law

Messages : 126
Date d'inscription : 25/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ecole des Points Vitaux

Message par Arthur Marques le Dim 5 Fév - 21:09

Je suis d'accord avec tous ce qui a été dit : Album bien rap, en commençant avec un son très rap, puis 3 autres sons egotrips de plus en plus puissants pour finir dans le milieu de l'album qui a des sons avec thèmes.

Arthur Marques

Messages : 129
Date d'inscription : 18/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum